6 février 2017

Rétrospective no 3 - Années 1977-1986


IBM Bromont

Hôpital Pierre-Boucher

Palais des congrès de Montréal

Rétrospective précédente

Pageau Morel et associés inc. fête cette année ses 60 ans! Pour marquer l’événement, six rétrospectives de l’histoire de Pageau Morel, organisées par tranches de 10 ans, seront publiées pour présenter l’évolution de la firme depuis ses débuts et les projets phares ayant marqué son histoire. N’hésitez pas à vous inscrire au blogue en cliquant ici pour ne manquer aucun article.

De 1977 à 1986, Pageau Morel réalise plusieurs grands projets de construction, dont la base militaire de Saint-Jean-sur-Richelieu, l’Hôpital Pierre-Boucher à Longueuil, le Palais des congrès de Montréal et le Palais de justice de Québec. C’est le début de l’informatisation des bureaux de la firme avec l’arrivée d’un système de traitement de texte et d’un système de dessin assisté par ordinateur.

1977-1978

Pageau Morel amorce un mandat pour la construction de la base militaire de Saint-Jean-sur-Richelieu. Cette mégastructure comprend les habitations des cadets, des soldats et des officiers, de même qu'une piscine, un gymnase, une cuisine, une cafétéria, des boutiques et un auditorium. Pour faciliter la réalisation du projet, un bureau est installé dans une roulotte au chantier.

1979

Au début de l’année 1979, Philippe Lefebvre, qui dirigeait jusqu’alors le bureau de Hull, est rapatrié au bureau de Montréal pour prêter main-forte à l’équipe.

En juillet, Guy Morel est victime d’une crise cardiaque et Marcel Pageau s’absente également du bureau pour cause de maladie. La relève est alors assurée par Philippe Lefebvre et Raymond-M. Martin qui dirigent Pageau Morel en leur absence.

C’est en 1979 que s’amorce le projet de construction de l’Hôpital Pierre-Boucher à Longueuil. Ce nouveau centre hospitalier de 360 lits comprend 10 étages pour une superficie de 35 338 m2.

1980

En 1980, Pageau Morel prend part au concours d’architecture pour la construction du Palais des congrès de Montréal. La firme fait partie de deux des cinq équipes d’architecture présélectionnées. La première équipe électromécanique est dirigée par Guy Morel et la seconde, par Marcel Pageau. C’est finalement le concept de Victor Prus, auquel Guy Morel participe, qui est retenu. Il s’agit d’un des derniers projets auxquels Guy Morel a participé avant son décès survenu le 31 octobre 1980 à l’âge de 53 ans.

En plus des projets de constructions entamés dans les années 1970, Pageau Morel réalise, au cours des années 1980, plusieurs mandats de réaménagements et d’améliorations à l’usine d’IBM à Bromont.

1981 à 1983

En 1981, la construction du Palais des congrès débute et se poursuit jusqu’en 1982. Le bâtiment d’origine comprenait une salle d'exposition de 9 300 m2 et une salle de congrès de 4 200 m2 pouvant accueillir jusqu’à 5 800 personnes. Des bars mobiles, des restaurants, un accès au métro et un stationnement intérieur pour 500 véhicules complètent l'installation.

Un nouveau projet visant l’expansion de la raffinerie de betterave à sucre de Saint-Hilaire est amorcé en 1981. Ce mandat de 65 M$ dure 3 ans et implique le design, la préparation des plans et devis, la mise en marche de la raffinerie et l’entraînement du personnel d’opération.

À la suite d’un concours d’architecture, l’équipe multidisciplinaire dont Pageau Morel fait partie est mandatée en 1981 pour la construction du Palais de justice de Québec, projet de 50 M$. Ce bâtiment de 8 étages comprend un atrium, des bureaux administratifs, des salles d’audience et une zone de détention à haute sécurité. La construction se termine en 1983.

1984

En 1984, Pageau Morel remporte le prix Edwin-Guth de l’Association des ingénieurs-conseils du Canada pour l’éclairage du foyer du Palais des congrès de Montréal.

Au secrétariat, on utilisait jusqu’alors principalement des machines à écrire pour la mise en page des documents. Le premier système de traitement de texte sur micro-ordinateur fait son entrée au bureau en 1984. Deux postes sont disponibles, un au secrétariat et l’autre à la comptabilité.

De 1984 à 1986, Pageau Morel a réalisé l’ingénierie mécanique et électrique du Centre de recherche et de développement sur les aliments de Saint-Hyacinthe pour Agriculture et Agroalimentaire Canada. Ce bâtiment à vocation scientifique est d’une superficie de 12 000 m2 et comprend des bureaux, des laboratoires et des usines pilotes. Cette nouvelle construction est munie d’un système de récupération d’énergie lui assurant un haut rendement énergétique.

1985

Pageau Morel emménage dans un ancien entrepôt réaménagé au 210, boulevard Crémazie Ouest à Montréal, emplacement actuel de son siège social.

Toutes les secrétaires ont maintenant leur propre système de traitement de texte sur micro-ordinateur.

1986

En 1986, Philippe Lefebvre est nommé président et Raymond-M. Martin prend le poste de vice-président exécutif. L’entreprise compte maintenant plus de 80 employés.

L’année 1986 est également marquée par l’arrivée, à la demande d’IBM, du premier système de dessin assisté par ordinateur (DAO) dans les bureaux de Pageau Morel. Il s’agit d’un système Mainframe IBM 4361, équipé du logiciel CADAM, qui vaut approximativement 1 000 000 $. IBM venait de confier un important mandat de mise aux normes des dessins des bâtiments M1, M2 et CDM à Bromont. Les relevés à l’usine et la mise en plans des systèmes électromécaniques sur le logiciel CADAM sont faits en continu, 24 heures sur 24.

À suivre...

Catégorie(s) : Études de cas, Événements